Création d’un spectacle de A à Z: Episode #3

Résumé de l’épisode précédent: en tenant compte des différentes contraintes inhérentes au format et au public, Angélique, intermittente du spectacle, passe à la phase de création de son spectacle musical jeune public. .

Ecriture du spectacle

Notre chanteuse a tout d’abord imaginé une trame très simple: l’histoire se déroule dans la forêt (décor coloré et qui « parle » aux enfants), le personnage principal est une petite fille, et d’autres personnages interviennent au cours de l’aventure. Pour tenir éveillés des bambins de 3 ans pendant 45 mn et amener un côté dynamique et amusant à la comédie musicale, Angélique imagine un spectacle regroupant chansons détournées et marionnettes d’animaux. Ce choix permet de faire un clin d’œil aux parents: les chansons détournées seront des classiques de la variété française. Il ne reste plus qu’à créer les personnages, écrire la trame, les dialogues, choisir et adapter les chansons… bref, pas mal de pain sur la planche! Le résultat, sous forme de pitch: Prenez une petite fille pleine de malice, une fée à l’humour un peu décalé, un requin marseillais un peu perdu, un putois très amoureux, et un escargot qui n’a pas froid aux yeux ! Agrémentez le tout de chansons, d’accordéon et de marionnettes cartoonesques, et vous plongerez dans l’univers féerique de Capucine ! . .

Trouver un second artiste

Comme vu dans l’article précédent, il faut un minimum d’intervenants dans ce spectacle, pour des raisons budgétaires notamment. Grâce à son réseau, Angélique fait la connaissance de Martine, accordéoniste et comédienne, qui a l’habitude de se produire dans des spectacles jeune public, et qui accepte de travailler avec elle sur ce projet. Les choses se précisent: 2 artistes en scène, un accordéon, des marionnettes, des chansons détournées… .

Décors, costumes, accessoires

Pour un décor facilement démontable et transportable, Angélique choisit de créer une tenture tenue par deux montants en fond de scène. La tenture représentera un décor de forêt. Là encore, elle demande l’aide de son entourage (concrètement, une personne qui se débrouille bien en couture) pour créer la tenture. Pour les marionnettes, par contre, il était préférable d’investir pour éviter de faire trop « amateur ». Angélique farfouille sur le net pour trouver son bonheur. Elle commande sur le site de Folkmanis, qui est visiblement une véritable référence dans ce domaine… sans blague, on y trouve à peu près tous les animaux de la création. Même les iguanes ou les pieuvres. J’ai vérifié. Enfin pour les costumes, une tenue d’Halloween de bonne qualité pour la Fée, avec une paire d’ailes, un diadème et une baguette magique (boutique Claire’s, pas cher) ont fait l’affaire. Pour Capucine, il fallait une tenue de petite fille mais taille adulte (vous suivez?): Angélique achète le tissu et fait appel à une amie couturière. Un peu de bricolage et de customisation et c’était réglé! La grosse difficulté est toujours d’optimiser son budget sans sacrifier la qualité. .

Mise en scène et premières répétitions

Aidée par Martine, habituée de la scène et de ce type de spectacles, ainsi que par Sébastien qui pratique le spectacle pour enfants depuis des années, Angélique va travailler la mise en scène en tenant compte des contraintes techniques, en essayant de garder un certain rythme pour capter l’attention des jeunes spectateurs pendant 45 mn, et en alternant phases de comédie, de chant et de marionnettes. Un premier jet du spectacle est ainsi créé. Le tester devant un public est indispensable pour ajuster ensuite certains éléments: l’avantage du jeune public est qu’il réagit spontanément, sans chercher à ménager l’artiste et sans retenue! Ainsi, après quelques représentations, Angélique a raccourci ou au contraire prolongé certains passages. . Affaire à suivre!

.


Téléchargez notre Guide Pratique

A propos de l'auteur

Christophe Belzunce
Auteur, webmaster, et consultant en développement artistique spécialisé dans le spectacle vivant: diffusion, communication, partenariats...

Poster un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires comportent un astérisque *