Devenir Intermittent du Spectacle: bon plan ou galère?

Ah, le fameux régime des intermittents du spectacle… souvent rêvé par les artistes amateurs souhaitant devenir professionnels, parfois critiqué par le reste de la société qui le considèrent comme un “privilège”, c’est un sujet qui passionne autant qu’il divise.

Il faut préciser qu’intermittent du spectacle n’est pas un métier en soi, mais un cadre légal permettant l’exercice d’un métier (comédien, musicien, technicien du spectacle, etc.). Sur le papier, un intermittent est un salarié alternant les périodes travaillées et les périodes non-travaillées pour le compte d’un seul ou de plusieurs employeurs différents.

Très concrètement, un artiste va être rémunéré sous forme de cachet lorsqu’il travaille, et être indemnisé par Pôle Emploi lorsqu’il ne travaille pas. 43 cachets par an (ou plus exactement 507 heures de travail, je vous passe les détails) sont nécessaires pour bénéficier du statut d’intermittent du spectacle.

Alors oui, on peut penser qu’une fois ses 43 dates assurées on est tranquille… Eh bien détrompez-vous.

Voici les principaux inconvénients du statut d’intermittent du spectacle:

  • Des kilos et des kilos de paperasse. Si vous aimez ça, tant mieux, mais attendez d’avoir à calculer votre retraite…
  • Un statut qui n’inspire pas confiance aux banquiers. C’est malheureux, mais obtenir un prêt en étant intermittent peut parfois s’avérer compliqué. Un peu comme lorsque vous êtes en CDD ou en Intérim.
  • Un Pôle Emploi qui commet de nombreuses erreurs. Plusieurs de mes amis intermittents sont restés des mois sans aucun revenu à cause d’une fiche “perdue”… Mieux vaut prévoir cette éventualité et mettre l’équivalent de 2 ou 3 mois de salaire de côté.
  • De possibles modifications du statut chaque année. Et donc de possibles mauvaises surprises…

Bon, on ne va pas rester sur une note négative! Etre intermittent c’est aussi:

  • Eviter la routine des métiers ordinaires,
  • Le plaisir de vivre de son art, de sa passion, et de la partager avec son public,
  • Le privilège de travailler avec des gens passionnants!

.


Téléchargez notre Guide Pratique

A propos de l'auteur

Christophe Belzunce
Auteur, webmaster, et consultant en développement artistique spécialisé dans le spectacle vivant: diffusion, communication, partenariats...

2Comments

  1. Thierry -  18 mai 2014 - 20 h 20 min

    Très sympa, tes conseils ! Merci !

  2. OOBenoît -  7 août 2014 - 10 h 24 min

    Bonjour Christophe,
    Merci pour votre article.
    Il y a une erreur que tous le monde fait.
    Certes l’intermittence du spectacle n’est pas un métier en soit. Cela dit il n’est pas un statut non plus, mais un régime spécifique d’assurance chômage. c’est important de le préciser.
    Si vous me le permettez, voici un lien sur ce sujet:
    https://www.youtube.com/watch?v=HYhGvFSSRLA

    Merci à vous et toute l’équipe de « Diffuser son spectacle » pour vos conseils, et aussi pour l’e-book gratuit de « trouvez plus de dates! » qui est très enrichissant.

Poster un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires comportent un astérisque *