La déclaration d’impôts des intermittents du spectacle



La déclaration d’impôts est possible en ligne et la procédure est relativement simple. Cependant, pour les artistes et techniciens du spectacle, il est important d’avoir les bonnes informations avant de remplir définitivement sa fiche d’impôt. Artistes et techniciens de spectacle, voici quelques conseils pratiques à adopter pour bien déclarer ses impôts.


AJ : Revenus d’activité connus

Normalement, si vos employeurs ont bien fait les déclarations, le calcul de votre salaire doit être bon. Il faut quand même vérifier que tous les employeurs sont bien listés.

Si un employeur n’est pas listé, vous devez prendre le dernier bulletin de paie de cet employeur de l’année dernière et noter le cumul net imposable. Si le cumul est manquant, il faudra prendre tous les bulletins de cet employeur et faire l’addition de tous les nets imposables. Ajoutez ensuite ce montant total au cumul prérempli sur votre appel d’imposition.


Réintégration fiscale de votre mutuelle Audiens

Si vous avez une mutuelle santé chez Audiens, vous avez droit à une remise sur votre cotisation. Audiens vous transmet un courrier indiquant le montant à inscrire dans la case « AJ : Revenus d’activité connus ». En effet, c’est ce montant qui doit être renseigné dans la case correspondante.


AP : Autres revenus imposables

En ce qui concerne ce champ, Pôle emploi se charge normalement de vous fournir les informations requises. De ce fait, il n’y a rien à corriger.

AK : Frais réels

Cette déclaration n’est pas obligatoire. Cependant, si vous ne déclarez pas de frais réels, vous serez assujetti à une déduction de 10 % sur vos revenus pour calculer vos impôts. Il est donc avisé de calculer ces déductions.


Déductions forfaitaires

Les artistes musiciens sont soumis à une déduction forfaitaire de 14 % pour les frais d’instrument et frais accessoires. Idem pour les artistes chorégraphiques, artistes lyriques et choristes, pour les frais d’instruments de musique et frais périphériques.


Ensemble des professions artistiques

Une déduction de 5 % peut être appliquée également par les artistes pour les frais suivants : frais vestimentaires et de coiffure, de représentation, de communications téléphoniques à caractère professionnel, de fournitures diverses.


Autres frais réels (facultatifs)

Les autres frais incluent : les frais kilométriques, frais de repas et frais de local professionnel.


A1 : demandeur d’emploi

Tous les intermittents du spectacle doivent impérativement cocher cette case, sauf si vous venez d’intégrer l’Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) et que vous n’étiez pas demandeur d’emploi avant.

Maintenant que vous détenez toutes les informations importantes, vous pouvez déclarer sereinement vos impôts directement en ligne.



Téléchargez notre Guide Pratique