Découvrez Le Métier de Voix-Off

Je vous propose aujourd’hui un focus sur un métier finalement assez peu connu, celui de voix-off. Interview de Joanna Koschig, fondatrice de VOIXYELLE.

.

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée (et l’envie) de travailler dans la voix-off ?
Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été intriguée par les voix, que ça soit par l’animation radio, le doublage mais aussi les voix que l’on entend partout et que l’on ne voit pas. J’ai commencé à mes 16 ans à faire un peu d’animation radio bénévolement, puis j’ai poursuivi dans la radio tout en faisant des études de communication à côté, pour ensuite en faire mon métier. Ayant déjà un bon bagage, je me suis lancée dans une école spécialisée dans la voix-off et le doublage à Paris. J’ai fait la connaissance de doubleurs et voix-off professionnels qui m’ont partagé leur parcours et m’ont motivé pour partager cette passion.

.

Pourquoi avoir choisi le statut d’autoentrepreneur ?
Ce statut a été le plus simple pour commencer ma carrière car il est facile à mettre en place et d’autre part, il fallait que je puisse facturer mes prestations.

.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ?
Je fais un métier intriguant, sur lequel on peut s’amuser avec sa voix sans pour autant être à l’affiche, ça reste plus intime (rire). C’est aussi un vrai travail de comédien, il faut savoir changer sa voix et le ton, pour pouvoir correspondre à la demande. Pour donner un exemple, on peut avoir une publicité pour des promotions où il faudra beaucoup de sourires, et passer à une annonce sur le sida. La voix change mais doit toujours rester crédible. On est des caméléons !

.

Quelles sont les (éventuelles) difficultés que vous rencontrez ?
Ma voix est mon outil de travail, on se doit de la travailler, sur l’articulation, le souffle, la respiration.. Enfin, je crois que la vraie difficulté est de ne pas tomber malade, c’est le combat de l’hiver, sinon des contrats peuvent nous passer sous le nez.

.

Quels sont les outils et méthodes que vous utilisez pour développer vos activités? 

Les méthodes sont nombreuses, notamment via internet, les réseaux sociaux qui permettent actuellement de partager nos médias très rapidement et de se faire connaître, contacter des professionnels dans le domaine est également assez simple, merci Google !

Par le biais de mes études, j’ai eu l’occasion de faire connaissance d’agences de communication, de vidéastes à la recherche de voix. Puis, par du bouche-à-oreille.

.

Avez-vous des conseils à donner aux artistes ou professionnels comme vous, des astuces ou des bons plans à partager?
Mes conseils seraient de se donner à fond, avoir un maximum de maquettes pour montrer ses compétences d’autant plus que partager notre savoir-faire est facile aujourd’hui via internet, alors profitez de ces atouts ! Si la concurrence est de plus en plus rude sur la toile, il est également nécessaire d’avoir notre petite touche personnelle qui nous démarquera des autres.

.


Téléchargez notre Guide Pratique

A propos de l'auteur

Christophe Belzunce
Auteur, webmaster, et consultant en développement artistique spécialisé dans le spectacle vivant: diffusion, communication, partenariats...

1 commentaire

  1. Skylink -  21 février 2014 - 13 h 58 min

    Super interview ! Très encourageant pour ceux qui travaillent dans le milieu artistique ;) .

Poster un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires comportent un astérisque *